Archives du blog

Affiche du film Les sept jours du Talion

Les sept jours du Talion

Dernières nouvelles

•Le film est sorti sur DVD en France le 21 septembre 2010

•Le film est sorti sur DVD le 22 juin 2010

•Le film est sorti sur grand écran le 5 février 2010.

•Le film était en tournage du 27 octobre 2008 jusqu’au 1er décembre 2008.

Fiche Technique

  • Durée du film
  • Budget
  • Classification
  • Sortie du film
  • Sortie du DVD
  • 1h51 minutes
  • 3,4 millions
  • 16 ans +
  • 5 février 2010
  • 22 juin 2010
  • Titres à l’international
  • Seven Days
  • 7 дней (russe)
  • Festivals
  • Festival Sundance 2010 (Utah)
  • Festival du film Cinequest 2010 (San Jose)
  • Festival Cinefranco, Toronto, 2010
  • Festival du film de l’Outaouais, 2010
  • Festival international du film fantastique de Bruxelles, Belgique, 2010
  • Festival week-end de la peur, Allemagne, 2010
  • Festival international du film fantastique de Neuchatel, Suisse, 2010
  • Festival international du film fantastique de Puchon, Corée du Sud, 2010
  • Festival international du film de Varsovie, Pologne, 2010
  • Festival international du cinéma fantastique de Catalogne, Sitges, Espagne, 2010
  • Festival du film francophone d’Angoulême, France, 2010
  • FICFA – Festival international du cinéma francophone en Acadie, 2010
  • Festival du film fantastique du Cheval d’or de Taipei, Taiwan, 2010

Synopsis

Il s’appelle Bruno Hamel, il a trente-huit ans et il est chirurgien. Avec sa petite famille – Sylvie, sa conjointe, et Jasmine, sa petite fille de huit ans-, il habite Drummondville et, comme tous les gens heureux, il n’a pas vraiment d’histoire. Jusqu’à ce que Jasmine, par un bel après-midi d’automne, soit violée et assassinée.

Dès lors, l’univers de la famille Hamel bascule.

Mais lorsque la police arrête le meurtrier, un terrible projet germe dans l’esprit enténébré de Bruno: il va s’emparer du monstre et lui faire payer ce qu’il a fait à sa petite fille.

Le jour de la comparution du meurtrier, Hamel, qui a minutieusement préparé son coup, kidnappe le monstre, puis transmet aux autorités policières un message laconique: celui qui a violé et tué ma petite fille va souffrir pendant sept jours, après quoi il sera exécuté. Ensuite, seulement, je me rendrai.

Les acteurs

  • Dr Bruno Hamel
  • Hervé Mercure
  • Anthony Lemaire
  • Sylvie
  • Diane Masson
  • Pleau
  • Boisvert
  • Claude Legault
  • Rémy Girard
  • Martin Dubreuil
  • Fanny Mallette
  • Pascale Delhaes
  • Dominique Quesnel
  • Alexandre Goyette

Équipe technique

  • Réalisateur
  • Scénariste
  • Productrice
  • Directrice de production
  • Directeur de la photographie
  • Directeur artistique
  • Créatrice des costumes
  • Monteur
  • Musique
  • Son
  • PODZ
  • Patrick Senécal
  • Nicole Robert (Go Films)
  • Martine Beauchemin
  • Bernard Couture
  • André Guimond
  • Brigitte Desroches
  • Valérie Héroux
  • Nicolas Maranda
  • Michel Lecoufle
  • 3 juillet 2012
Affiche du film 5150 rue des Ormes

5150 rue des Ormes

Site officiel

Site de la maison de production; page du film

 

Dernières nouvelles

DVD en France: le 21 septembre 2010

DVD: 2 février 2010

Le film a atteint le million de recettes lors de sa 5e semaine en salles.

Le film a été présenté en ouverture de Fanomenon du 23e Leeds International Film Festival

Sortie: 9 octobre 2009

Tournage: 7 au 10 octobre 2008 et du 3 novembre jusqu’au 11 décembre 2008.

Fiche Technique

  • Durée du film
  • Budget
  • Classification
  • Sortie du film
  • Sortie du DVD
  • Titres à l’international
  • 110 minutes
  • 4,7 millions
  • 13ans +
  • 9 octobre 2009
  • 2 février 2010
  • 5150 Elm’s way
    Festivals
  • Fanomenon du 23e Leeds International Film Festival
  • 17e édition du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer (2010)
  • 13e édition du Festival du film de Shangai (2010)
  • 10e édition du Festival international du film fantastique de Neuchatel, Suisse, 2010
    Prix
  • Prix du public du 17e Festival International du film fantastique de Gérardmer (France)
  • 43e édition du Festival International du Cinéma Fantastique de Catalogne (Espagne)
    Le jury à décerné une mention spéciale au film qui s’est démarqué dans la catégorie Visions Nouvelles «pour son mélange innovateur de styles classiques et fantastiques abordant de nouveaux dilemmes moraux»

Synopsis

« Mon nom est Yannick Bérubé. J’suis prisonnier parce que j’ai découvert un… un… »

Le 5150, rue des Ormes se situe au bout d’une petite rue tranquille dans une petite ville sans histoire. Suite à une chute de vélo, Yannick se retrouve, malgré lui, séquestré dans une famille tout sauf sans histoire. Une famille menée d’une main de fer par Jacques Beaulieu, le dernier des Justes, invincible aux échecs, où Maude, en épouse soumise lui obéit autant qu’à Dieu. Où Michelle, 16 ans, s’affirme de plus en plus, menaçante et insoumise. Et où Anne, 7 ans, au regard vide, renvoie constamment Beaulieu à sa propre culpabilité. « Bats-moi aux échecs et je te laisse partir ».

Un marché simple pour Yannick : il y laisse sa peau ou sa raison!

Les acteurs

  • Yannick Bérubé
  • Jacques Beaulieu (père)
  • Maude (la mère)
  • Michelle (la fille ainée)
  • Anne (la petite fille)
  • Josée (blonde de Yannick)
  • Jérôme (père de Yannick)
  • Francine (mère de Yannick)
  • Simon (l’ami de Michelle)
  • Jean-Guy Ruel
  • Lecteur de nouvelles
  • Marc-André Grondin
  • Normand d’Amour
  • Sonia Vachon
  • Mylène St-Sauveur
  • Élodie Larivière
  • Catherine Bérubé
  • Normand Chouinard
  • Louise Bombardier
  • Pierre-Luc Lafontaine
  • René-Daniel Dubois
  • Jacques Allard

Équipe technique

  • Réalisateur
  • Scénariste
  • Production
  • Productrice
  • Producteurs exécutifs
  • Productrice déléguée
  • Direction photographie
  • Directeur artistique
  • Costumes
  • Monteur
  • 1er assistant-réalisateur
  • Musique
  • Éric Tessier
  • Patrick Senécal (collaboration d’Éric Tessier)
  • Pierre Even (Cirrus)
  • Josée Vallée
  • Guy Gagnon / Patrick Roy / Richard Speer
  • Nicole Hilaréguy
  • François Dutil
  • David Pelletier
  • Carmen Alie
  • Alain Baril
  • Harold Trépanier
  • Christian Clermont
  • 3 juillet 2012
Affiche du film Sur le seuil

Sur le seuil

Synopsis

Un policier abat sans raison 11 enfants. Le même jour, Thomas Roy, un écrivain de romans d’horreur de réputation internationale, tente de se suicider après s’être coupé les doigts. Rien à première vue ne semble relier les deux événements jusqu’au jour où le docteur Paul Lacasse, un psychiatre désabusé, hérite du dossier. Encouragé par sa collègue Jeanne, une fan de Roy, Paul mène une enquête sur le passé de ce patient qu’il croyait normal. Harcelé dans ses recherches par Monette, un journaliste à potins, Paul découvre peu à peu des circonstances troublantes qui font chanceler toutes ses certitudes. En tentant de reconstituer l’impossible puzzle pour mieux soigner le célèbre écrivain, Paul est entraîné dans une série d’événements aux conséquences terrifiantes.

Fiche technique

Genre Drame fantastique
Classement au Québec 13ans+ (18ans+ dans d’autres pays)
Durée 1 h 37 min
Sortie en salle 3 octobre 2003
Sortie en DVD 30 mars 2004; Il contient les commentaires du réalisateur et de Patrick ainsi que d’autres suppléments dont le court-métrage «Viens dehors! » d’Éric Tessier.

Autres titres à l’international Evil words (Anglais)
Além da Fé (Portugais)
На пороге (Slovaque)
Ypo tin skepi tou Theou (Grec)

Festivals Gerardmer (2003)
Fantasia (2004)
Festival de films fantastiques de
Bruxelle (2004)
Hamburg Fantasy Filmfest (Allemagne, 2004)
Festival de film de Paris (2005) • Le film a été bien accueilli, et ce, dès le Festival Internationnal de Films Fantasia qui se déroulait à Montréal en 2003 et où il a été présenté.

• Le film a récolté environ 1.7 millions et est resté dans le top 10 pendant 8 semaines.

• Le film a été présenté dans quelques festivals, dont le Festival de Films Fantastiques de Bruxelles.

Histoire de la production

Sur le seuil est un des premiers films du genre au Québec et par le même fait, la première adaptation d’un livre de Patrick Senécal. Il a été réalisé par Éric Tessier.

Après 2 ans de travail sur le scénario, Patrick et Éric Tessier l’ont remis à Nicole Robert de Go Films qui a tôt fait d’embarquer dans le projet. Après présentation aux responsables pour des subventions qui ont été obtenues, le film, d’un budget de 3,2 millions, a pu être tourné dans un ancien hôpital militaire de Montréal du 26 août au 21 septembre 2002.

Le film a été présenté en avant-première au Festival Fantasia (août 2003) à Montréal. Les amateurs y ont acclamé le film. Plus d’un an après le tournage, soit le 3 octobre 2003, le film est sorti finalement dans les cinémas pour le plus grand plaisir de Patrick et de ses lecteurs…

Patrick, qui s’est fait un plaisir d’assister le plus régulièrement possible aux 26 jours au total qu’a duré le tournage, a pu voir en réalité ce qu’il enseigne en théorie à ses étudiants… Il a même pu participer concrètement au film grâce à un petit rôle de patient de l’hôpital psychiatrique.

L’expérience lui a permis de comprendre et de connaître bien de nouvelles choses, mais aussi de trouver de nouveaux exemples pour les cours de cinéma qu’il donnait à l’époque au CÉGEP. Patrick lui-même le dit : tellement emballé par ses nouvelles expériences, il aurait pu en parler à ses étudiants des cours entiers… Comme vous le devinez sans doute, il a dû se contenter d’une dizaine de minutes par cours, et ce, malgré l’intérêt suscité chez ses étudiants…

Étant sa première oeuvre adaptée, le film Sur le seuil a amené Patrick à côtoyer de près des acteurs et à expérimenter un art qu’il adore : le cinéma. À peine le film était-il en salle que Patrick avait déjà comme projet l’adaptation de deux autres romans : Les sept jours du Talion et 5150 rue des Ormes.

Acteurs

  • Dr. Paul Lacasse
  • Thomas Roy
  • Jeanne Marcoux
  • Père Lemay
  • Charles Monette
  • Patrick Michaud
  • Père Boudreault
  • Père Pivot
  • Louis Archambault
  • Madame Hénault
  • Infirmière Nicole
  • Claudette Roy
  • Jeune Père Lemay
  • Inspecteur Goulet
  • Steve
  • Gervaise
  • Marc Marcoux
  • Fernand Lucas
  • Édouard Villeneuve
  • Julie Picard
  • Karl Bolduc
  • Reporter
  • Jeune Thomas Roy
  • Policier Simon
  • Escouade tactique
  • Michel Côté
  • Patrick Huard
  • Catherine Florent
  • Albert Millaire
  • Jean L’Italien
  • Jacques Lavallée
  • Jean Pierre Bergeron
  • Nicolas Canuel
  • Normand D’Amour
  • Frédérique Collin
  • Annette Garant
  • Christine Foley
  • Alexis Bélec
  • Paul Doucet
  • Guy ‘Borza’ Boutet
  • Anne-Marie Labelle
  • Frédéric Gilles
  • Richard Fréchette
  • Martin Dubreuil
  • Geneviève Laroche
  • Patrick Senécal
  • Lise Roy
  • Patrice Bélanger
  • Stéphane Blanchette
  • Eric Cabana

Équipe Technique

  • Réalisateur
  • Scénariste
  • Productrice
  • Producteurs associés
  • Productrice déléguée
  • Direction photographie
  • Directeur artistique
  • Costumes
  • Monteur
  • 1er assistant-réalisateur
  • Musique
  • Son
  • Décors
  • Éric Tessier
  • Patrick Senécal et Éric Tessier
  • Nicole Robert (Go Films)
  • Gabriel Pelletier et Jacques Langlois
  • Martine Beauchemin
  • Denis-Noël Mostert
  • David Pelletier
  • Claire Nadon
  • Alain Baril
  • Harold Trépanier
  • Ned Bouhalassa
  • Simon Goulet, Mathieu Beaudin et Louis Hon
  • Matthew Faulkner et Frédérick Devost

Entrevue avec Patrick après la sortie

KARINE Tu as eu la chance d’aller voir Sur le seuil plusieurs fois en salle et ainsi voir la réaction des gens. À quelle réaction tu ne t’attendais pas du tout de la part des cinéphiles ?

PATRICK Je ne m’attendais pas qu’après le film, il y ait un tel silence dans la salle. Je crois que cela démontre que plusieurs personnes sont un peu en état de choc. Ce qui est parfait: c’est ce qu’on voulait !

KARINE Quel est le moment du film où tu avais le plus hâte de voir la réaction des gens ?

PATRICK Lorsqu’il entre dans l’hôpital, à la fin, avec tous les cadavres. C’est tellement différent du reste du film! Et c’est l’apothéose du Mal.

KARINE Si le film était à recommencer, qu’est-ce que tu aimerais modifier ?

PATRICK Si on refaisait le film, le dialogue insisterait moins sur certains aspects, on expliquerait moins certaines choses. Parfois, c’est trop expliqué. Et j’amènerais une scène d’horreur plus vite, avant celle du crevage de yeux. Pendant le premier trente-cinq minutes, ça parle beaucoup!

KARINE Jusqu’à maintenant, comment prends-tu les critiques du film ?

PATRICK Je prends bien les critiques, qui sont généralement positives.La plupart disent que malgré quelques défauts, c’est efficace et bien fait pour un premier film du genre. Deux ou trois critiques nous ont massacrés, mais avec tellement de mauvaise foi que c’est dur d’y accorder le moindre crédit.

KARINE Maintenant que le film est en salle, crois-tu que le choix des acteurs était justifié ?

PATRICK Je trouve le choix des acteurs parfaitement justifié.Impossible de penser à Omerta en voyant Michel Côté et impossible de penser à l’humoriste en voyant Patrick Huard.

KARINE Qu’est-ce qui te décevrait le plus des gens qui ont vu le film ?

PATRICK C’est qu’ils me disent que le film les a laissés indifférents. J’aime mieux qu’on déteste le film qu’on y soit indifférent !

Photos de Tournage

Liens externes

Galerie Photo de la revue Solaris

C’est le compositeur montréalais Ned Bouhalassa qui signe la musique de Sur le seuil… Sur son site, vous pourrez y entendre quelques extraits des ambiances du film…

Alain Lescalle est le créateur des séquences oniriques du générique d’ouverture et de 6 autres séquences intercalées dans le film…

Articles

Rouge Sang, l’Oeil Régional (3 avril 2004)

Sur le seuil du succès, l’Oeil Régional (4 octobre 2003)

Le Québec dans le sang, Voir (2 octobre 2003)

Dossier de la revue Solaris

 

  • 3 juillet 2012