Dehors tout le monde

Grande réunion dans le monde de la télévision entre le directeur de la programmation, son assistant et les concepteurs d’émissions.

DIRECTEUR- Je veux de nouveaux projets d’émissions, des projets qui ont de l’audace, de l’originalité! Du jamais vu! Il est temps que la télé change! Alors présentez-moi chacun votre projet. Et je vous préviens, si cela ne me plaît pas, je vous fous dehors! C’est clair? Allez, on commence!

CONCEPTEUR 1 - J’ai une idée géniale : une émission culturelle qui parle de films, de livres et de théâtre, animée par des experts en la matière qui nous présenteraient de vraies analyses!

DIRECTEUR- Dehors!
Le concepteur s’en va, penaud.

ASSISTANT- Y a peut-être moyen de récupérer ce projet : on remplace « livres » et « théâtre » par « potins » et « vedettes », les experts par des comédiens connus et les analyses par des publi-reportages…

DIRECTEUR- Excellent! Accepté! Prochain projet!

CONCEPTEUR 2 - Attendez d’entendre mon idée, c’est une vraie bombe : un téléroman mettant en vedette des intellectuels de gauche qui se réunissent dans un bar malfamé pour parler du sort du monde en fumant un joint. Et à chaque épisode, ils trouvent une solution concrète!

DIRECTEUR - Dehors!
Le concepteur s’en va, penaud.

ASSISTANT - Encore là, ça peut s’arranger. On remplace les intellectuels de gauche par des bourgeois de la classe moyenne, le bar par une cuisine, le sort du monde par le sort de leur couple et le joint par du café. Et, bien sûr, ils ne trouvent jamais de solution concrète, pour que la série dure plus longtemps.

DIRECTEUR - Excellent! Accepté! Prochain projet!

CONCEPTEUR 3 - Tenez-vous bien, vous allez en pisser d’excitation! Une télé-réalité où on oblige deux industriels à vivre pendant six mois dans un quartier pauvre de Montréal afin qu’ils prennent conscience de la misère environnante et qu’ils deviennent plus humains.

DIRECTEUR - Dehors!

ASSISTANT - Remplaçons le quartier pauvre par un milieu rural, en campagne. Et remplaçons les deux industriels par deux poupounes insignifiantes prêtes à tout pour la célébrité. Disons une ex-animatrice d’une émission sur le cinéma qui aime se frotter sur ses invités, et une chanteuse qui pogne pas.

DIRECTEUR - Et elles prennent conscience de quoi, durant leur séjour?

ASSISTANT - De rien du tout.

DIRECTEUR - Excellent! Prochain projet!

CONCEPTEUR 4 - Attention, ce projet est si génial que vous allez vous demander comment vous avez pu vivre avant sa conception! Un concours de chansons où une dizaine de jeunes participeraient et où le gagnant serait un vrai artiste, avec une voix originale et pleine d’émotion.

DIRECTEUR - Dehors!

ASSISTANT - Remplaçons « vrai artiste » par « clone de Bruno Pelletier ou d’Isabelle Boulay ». Pour ce qui est de « voix originale et pleine d’émotion », je garderais tout simplement « voix ».

CONCEPTEUR 5 - Une émission où on échangerait des idées sur…

DIRECTEUR- Dehors!

ASSISTANT- Remplaçons « échanger des idées » par « idées pour l’échangisme »…

CONCEPTEUR 6 - Une émission au concept nouveau que…

DIRECTEUR - Dehors!

ASSISTANT- Remplaçons « nouveau » par « copié aux Américains ou Européens »…

CONCEPTEUR 7 - Une émission polémique…

DIRECTEUR- Dehors!

ASSISTANT- Remplaçons « polémique » par « démagogique »...

CONCEPTEUR 8 - Une émission intelligente…

DIRECTEUR - Dehors!

ASSISTANT - Non, alors là, j’avoue que ce projet est irrécupérable…
Il n’y a plus aucun concepteur dans la salle de réunion. Le directeur observe la liste des changements proposés par son assistant.

DIRECTEUR- Ah! On a là une bonne brochette d’émissions! Enfin, de l’originalité et de l’audace! Et le plus beau, c’est que j’aurai personne à payer pour la conception puisque tout ça vient de moi! N’est-ce pas merveilleux?

ASSISTANT – Heu… c'est-à-dire que…

DIRECTEUR- Dehors!